Gestion compétences

WP1 – Mise en place du réseau d’acteurs et des programmes d’échanges sur une base transnationale

Il s’agit d’intégrer plus étroitement les organismes institutionnels et paritaires et les entreprises dans le système éducatif
supérieur, essentiellement les PME, clefs de voûte du développement économique local, en comparant deux systèmes français
et anglais qui ont fait leur preuve (alternance au niveau ingénieur avec 80% de diplômés qui restent en local en France et
partenariat de transfert de connaissance au Royaume-Uni) mais qui ont besoin de se renouveler et de se repenser suite aux
bouleversements budgétaires des grands partenaires industriels et institutionnels qui soutiennent la démarche.

Action 1.1: étude des caractéristiques des KTPs (Knowledge Transfer Partnerships) et des systèmes en alternance de l’enseignement supérieur, en termes de couts pour l’étudiants, les entreprises, les universités, la collectivité ; établissement d’une base d’indicateurs de mesure de la performance du système vs le but final (maintien de la compétence en région) et bilan cout/avantage. Possibilité de transfert transmanche (degré de difficultés, barrières à lever, actions à mettre en place).

Action 1.2 : mise en place d’un système d’échange d’informations (peer-learning) dont la méthodologie reste à trouver en commun, les systèmes de clubs fonctionnant difficilement au vu de l’éloignement géographique.

Action 1.3 : mise en place de la matrice d’analyse des besoins des différentes parties prenantes (étudiants, entreprises, universités, agences de développement, organismes paritaires, pouvoirs publics) suite aux bouleversements amenés par les différentes crises successives, notamment celle de 2008. Méthodologie d’enquête (établissement du questionnaire, collectifs, individuels, volume à déterminer et grille d’analyse).

Action 1.4 : élaboration d’une feuille de route pour les parties prenantes identifiées, notamment les collectivités locales
impliquées dans la démarche.

photocesi

Comments are closed.